:






Le bahut Henri II






Nous en tions arrivs ce moment du dner o se produit ordinairement lexplosion des sentiments gnreux.

 

Dun commun accord, nous fltrmes lesclavage. la question avait t mise sur le tapis par un gros garon que lon prtendait tre un fils naturel de Mgr de Lavigerie. (Le fait est que lextrme rubiconderie de son teint semblait driver immdiatement de quelque pourpre cardinalice).

 

Ce dner tait un dner joyeux, compos de quelques Portugais, lesquels, ainsi que laffirme un proverbe arabe, nengendrent jamais la mlancolie.

 

Il y avait l le major Saligo, et Timeo Danaos, et Doa Ferents (la seule dame de la socit), et Sinon, et Vero, et Ben Trovato, et quelques autres que joublie.

 

En fait de Franais : lcarlate btard, le lieutenant de vaisseau Becque-Danlot, et moi.

 

Jai dit plus haut que nous fltrissions lesclavage dun commun accord ; cela nest pas tout fait exact. Becque-Danlot ne fltrissait rien du tout. Becque-Danlot semblait, pour le moment, tranger toute indignation.

 

Ce fut la belle Doa Ferents qui sen aperut la premire.

 

Eh bien ! capitaine, fit -elle de sa jolie voix andalouse, a ne vous rvolte pas, ces hommes vendus par des hommes, ces hideux marchs dAfrique ?

 

Je vous demande mille pardons, seora, rpondit lhomme de mer, je me sens indign au plus creux de mon tre, mais ma conduite passe minterdit de me joindre vous pour conspuer publiquement ces dtestables pratiques.

 

Aprs un silence, il ajouta :

 

Moi qui vous parle, jai vendu un homme !

 

Ce souvenir ne semblait pas torturer lexcs notre ami Becque-Danlot, car il clata dun rire auquel le remords nenlevait rien de sa joyeuse sonorit.

 

Vous, capitaine ! Vous, lhonneur de la marine franaise ! Vous avez vendu un homme ?

 

Jai vendu un homme ! insista Becque-Danlot, toujours gai.

 

En Afrique ?

 



Non, pas en Afrique, en France.

 

En France !

 

Parfaitement ! Et mme mieux : Paris !

 

Paris !

 

Parfaitement ! Et mme mieux : lHtel des Ventes, rue Drouot.

 

Du coup, nous jugemes que lintrpide marin se gaussait de nous.

 

Le fils naturel de Mgr de Lavigerie se fit lcho de tous :

 

Vous vous payez notre poire, capitaine !

 

Sans sarrter cette apostrophe triviale, Becque-Danlot reprit :

 

Oui, seora, oui, messieurs, jai bazard un bonhomme lHtel des Ventes. a nest mme pas une brillante opration que jai faite l. Jai perdu 350 francs mais jai bien rigol !

 

Un point dinterrogation se peignit sur chacune de nos faces.

 

Contez-nous cela, ordonna Ferents.

 

Un marin franais na jamais rien refus une grande dame andalouse : le fait est bien connu.

 

Je passe sous silence le cigare classique qualluma le conteur, les spirales traditionnellement bleutres quil contempla un instant, et jarrive au rcit de Becque-Danlot :

 

Il y a de cela trois ans. Jarrivais du Sngal avec un cong de six mois de convalescence et bien dispos en profiter largement.

 

Un petit hritage que je venais daccomplir me permettait de bien faire les choses. Je louai, rue Brmontier, un rez-de-chausse que je meublai fort gentiment, ma foi, et me voil parti pour la vie joyeuse.

 

Un soir, au Jardin-de-Paris, je fis connaissance dune jeune femme qui me plut normment. Pas tonnamment jolie, mais dune distinction et dun charme ! Trs rserve, avec cela, et ne ressemblant nullement toutes ces marchandes damour qui peuplaient lendroit.

 

Elle me raconta une histoire dormir debout, dans laquelle je coupai, dailleurs, comme un rasoir.

 

Fille dun gnral, leve Saint-Denis, pre remari, belle-mre acaritre, scnes continuelles, existence impossible, fuite, malheurs, envies de suicide.



 

Le tout accompagn de larmes furtives quelle essuyait frquemment avec un mouchoir sentant trs bon.

 

Ce qui suivit, vous le devinez tous, nest-ce pas ? Jemmenai la jeune personne chez moi, linstallai, la lotis dun amour de petite femme de chambre.

 

Bref, je fus bon avec elle, comme sil en pleuvait, et discret, et bien lev. Tout fait charmant, vous dis-je.

 

Je la laissais seule presque toute la journe, ne venant la qurir que le soir, vers six heures, pour dner, aller au thtre, au concert.

 

Elle semblait stre prise pour moi dune ardente passion et me rptait souvent :

 

Quand vous me quitterez, mon ami, je me tuerai !

 

Diable !

 

Je commenais devenir srieusement inquiet de la tournure que prenaient les choses, quand, un matin, lamour de petite femme de chambre me remit un billet quelle me pria de lire plus tard dans la journe.

 

Monsieur, disait le billet, na pas ide de ce que Madame se fiche de Monsieur ! Monsieur na pas plus tt les talons tourns que Madame reoit une espce de gigolo qui marque bigrement mal. Au cas o Monsieur rentrerait brusquement, ce qui est dj arriv une fois, laffaire est arrange : le gigolo se glisse dans le bahut Henri II qui sert de coffre bois pendant lhiver. Madame donne un tour de clef au bahut, met la clef dans sa poche, et ni vu ni connu ! Comme le couvercle ne joint pas trs bien, et que le bahut est trs grand, le gigolo nest pas trop mal pendant que Monsieur est l. Pour tre sr de piger le gigolo, venir de prfrence vers deux heures de laprs-midi.

 

MARIE.

 

Dabord, je me refusai croire tant dinfamie, mais tout de mme jtais l vers deux heures.

 

Une mimique expressive de lamour de petite femme de chambre mapprit que jarrivais bien.

 

Ellen (vous ai-je dit que la personne sappelait Ellen ?), Ellen me reut avec le plus enchanteur de ses sourires, et la plus calme de ses physionomies :

 

Quelle bonne fortune de vous voir cette heure !

 

La clef du bahut ntait pas sur la serrure, une grosse clef en fer forg de lpoque, assez malaise dissimuler.

 

Quelques privauts manuelles mapprirent nen pas douter que la clef se trouvait dans une des poches de la belle.

 

Donc, plus de doutes !

 

Comment lide me vint de faire ce que je fis en cette circonstance, je nen sais encore rien. Une lueur de gnie, sans doute !

 

Jenvoyai Ellen macheter une cravate chez un chemisier de lavenue de Villiers, prtendant quelle seule saurait la choisir mon got.

 

Pendant son absence, et en moins de temps quil nen faut pour lcrire, jarrtais une voiture ; aid dun commissionnaire, je chargeais le bahut Henri II, et en route pour la salle des ventes !

 

Le meuble, grce quelques pices de cent sous judicieusement distribues, prit place dans un mobilier quon allait mettre en vente.

 

On fit bien quelques difficults pour la clef absente, mais ltat du dehors rpondait pour la conservation intrieure.

 

Au bout dune demi-heure, un Auvergnat en faisait lacquisition pour la somme de deux cent cinquante francs. (Il men avait cot six cents).

 

Mon bahut fut charg avec son contenu sur une norme voiture de dmnagement. On entassa par-dessus les objets les plus htroclites, literie, bronzes dart, bouteilles de vin, cages oiseaux, voitures denfant, lustres en cristal, etc.

 

Sous cet attirail, le gigolo devait mener un train denfer, mais les parois paisses du bahut touffaient ses clameurs.

 

Dans quelle direction fut-il dirig ? Lui rendit-on promptement sa libert ? Ou bien, sil y est encore ? Je ne songeai jamais moccuper de ces dtails ; mais je vous le rpte, seora et messieurs, si jai ri dans ma vie, cest bien ce jour-l.

 

Quant Ellen, je ne la revis pas.

 

Lamour de petite femme de chambre mapprit quelle avait quitt mon appartement aprs avoir fait un petit paquet de ses objets prcieux, et sans faire la moindre allusion au meuble qui manquait.

 

Depuis ce temps-l, jai banni tout bahut Henri II de mes ameublements.

 



mylektsii.su - - 2015-2022 . (0.012 .)