Студопедия

Главная страница Случайная страница

КАТЕГОРИИ:

АвтомобилиАстрономияБиологияГеографияДом и садДругие языкиДругоеИнформатикаИсторияКультураЛитератураЛогикаМатематикаМедицинаМеталлургияМеханикаОбразованиеОхрана трудаПедагогикаПолитикаПравоПсихологияРелигияРиторикаСоциологияСпортСтроительствоТехнологияТуризмФизикаФилософияФинансыХимияЧерчениеЭкологияЭкономикаЭлектроника






Eacute;coutez, monsieur Séguin, je me languis chez vous, laissez-moi aller dans la montagne.






- Ah ! mon Dieu !... Elle aussi ! cria M. Séguin stupéfait, et du coup il laissa tomber son écuelle ; puis, s'asseyant dans l'herbe à côté de sa chèvre :

Comment, Blanquette, tu veux me quitter !

Et Blanquette répondit :

Oui, monsieur Séguin.

Est-ce que l'herbe te manque ici ?

Oh ! non ! monsieur Séguin.

Tu es peut-être attachée de trop court, veux-tu que j'allonge la corde ?

Ce n'est pas la peine, monsieur Séguin.

Alors, qu'est-ce qu'il te faut ? qu'est-ce que tu veux ?

Je veux aller dans la montagne, monsieur Séguin.

Mais, malheureuse, tu ne sais pas qu'il y a le loup dans la montagne... Que feras-tu quand il viendra ?...

Je lui donnerai des coups de cornes, monsieur Séguin.

Le loup se moque bien de tes cornes. Il m'a mangé des biques autrement encornées que toi... Tu sais bien, la pauvre vieille Renaude qui était ici l'an dernier ? une maîtresse chèvre, forte et méchante comme un bouc. Elle s'est battue avec le loup toute la nuit... puis, le matin, le loup l'a mangée.

Pécaïre ! Pauvre Renaude !... Ça ne fait rien, monsieur Séguin, laissez-moi aller dans la montagne.

Bonté divine !... dit M. Séguin ; mais qu'est-ce qu'on leur fait donc à mes chèvres ? Encore une que le loup va me manger... Eh bien, non... je te sauverai malgré toi, coquine ! et de peur que tu ne rompes ta corde, je vais t'enfermer dans l'étable et tu y resteras toujours.

 

Là-dessus (затем, вслед за этим), M. Séguin emporta la chèvre dans une étable (унес козу в хлев; emporter) toute noire (весь черный = совершенно темный), dont il ferma la porte (дверь которого он закрыл; fermer) à double tour (на два оборота).

Malheureusement (к несчастью), il avait oublié la fenêtre (он забыл закрыть окно; oublier) et à peine eut tourné (и стоило ему повернуть, отвернуться; tourner), que la petite s'en alla (как малышка убежала; s'en aller)...

Tu ris (ты смеешься; rire), Gringoire ? Parbleu (черт побери)! je crois bien (конечно, еще бы); tu es du parti des chèvres (ты же на стороне коз), toi, contre ce bon M. Séguin (против добряка Сегуна) ... Nous allons voir (мы увидим = посмотрим; aller voir) si tu riras tout à l'heure (будешь ли ты смеяться сейчас; rire).



 

Là-dessus, M. Séguin emporta la chèvre dans une étable toute noire, dont il ferma la porte à double tour.

Malheureusement, il avait oublié la fenêtre et à peine eut tourné, que la petite s'en alla...Tu ris, Gringoire ? Parbleu ! je crois bien ; tu es du parti des chèvres, toi, contre ce bon M. Séguin... Nous allons voir si tu riras tout à l'heure.

 

Quand la chèvre blanche (когда белая коза) arriva dans la montagne (пришла в горы = оказалась в горах; arriver), ce fut un ravissement général (это вызвало всеобщий восторг; faire). Jamais les vieux sapins (никогда старые ели) n'avaient rien vu (не видели ничего; voir) d'aussi joli (такого же милого = милее, красивее). On la reçut comme une petite reine (ее приняли, встретили как маленькую королеву; recevoir). Les châtaigniers se baissaient (каштаны склонялись; se baisser) jusqu'à terre (до самой земли) pour la caresser (чтобы погладить ее) du bout de leurs branches (кончиками своих ветвей). Les genêts d'or (золотой дрок) s'ouvraient (открывался, распускался; s'ouvrir) sur son passage (когда она проходила), et sentaient bon tant (и пахнул так чудесно; sentir) qu'ils pouvaient (как только мог; pouvoir). Toute la montagne lui fit fête (вся гора сделала ей праздник = встретила ее радостно; faire fête à qn).

Tu penses, Gringoire (ты думаешь = зд. представляешь, Грингуар; penser – думать; представлять себе (в восклицательном предложении)), si notre chèvre était heureuse (как наша коза была счастлива)!



Plus de corde (никакой веревки), plus de pieu (никакого кола)... rien qui l'empêchât de gambader (ничто ей не мешало резвиться; empêcher – мешать, препятствовать), de brouter (пастись) à sa guise (по-своему, на свой лад = как ей хотелось)... C'est là (это там = вот где) qu'il y en avait de l'herbe (была трава)! jusque par-dessus les cornes (аж до самых рогов), mon cher (мой дорогой)!... Et quelle herbe (и какая трава)! Savoureuse (сочная), fine (тонкая, высокого качества), dentelée (зубчатая, с зазубринами), faite de mille plantes (сделанная из тысячи растений)... C'était bien autre chose (это совсем другое дело) que le gazon du clos (чем газон, дёрн в загоне). Et les fleurs donc (а какие цветы)!... De grandes campanules bleues (большие голубые колокольчики), des digitales de pourpre à longs calices (пурпурные дигиталии в длинных чашечках), toute une forêt (весь лес) de fleurs sauvages (диких цветов) débordant (был переполнен; déborder) de sucs capiteux (пьянящим соком)!...

 

Quand la chèvre blanche arriva dans la montagne, ce fut un ravissement général. Jamais les vieux sapins n'avaient rien vu d'aussi joli. On la reçut comme une petite reine. Les châtaigniers se baissaient jusqu'à terre pour la caresser du bout de leurs branches. Les genêts d'or s'ouvraient sur son passage, et sentaient bon tant qu'ils pouvaient. Toute la montagne lui fit fête.



mylektsii.su - Мои Лекции - 2015-2021 год. (0.018 сек.)Все материалы представленные на сайте исключительно с целью ознакомления читателями и не преследуют коммерческих целей или нарушение авторских прав Пожаловаться на материал